L'histoire du nouveau t-shirt Twenty by Ten : "My Only Weakness is My Partner"

Publicado por Joffrey Gilant en

L'histoire du nouveau t-shirt Twenty by Ten : "My Only Weakness is My Partner"

A l’occasion de la sortie de leur dernier t-shirt « My Only Weakness is My Partner », comprenez en français "ma seule faiblesse c'est mon partenaire" l’équipe de Twenty by Ten revient sur un cas de figure récurrent sur un terrain de padel mais pas toujours justifié : remettre la faute sur son partenaire ! Eh oui, cela devrait sonner familier chez tout joueur de padel qui se respecte ;) Michael Kuzaj, co-fondateur de Twenty by Ten, nous explique la réflexion derrière ce nouveau design à prendre au troisième degré mais qui reflète une certaine réalité sur les terrains : on oublie trop souvent que le padel est un sport d'équipe
 

LE MANQUE DE LUCIDITÉ SUR LE TERRAIN: TENTATIVES D’EXPLICATION

 
Pourquoi donc est-il si compliqué d'être lucide sur ce qui se passe vraiment sur le terrain ? Plusieurs éléments entrent en jeu et nous allons tenter de les décortiquer.
 

1. Manque d'humilité et biais de négativité

Le padel est un sport encore très jeune, tout le monde est « débutant » car joue depuis quelques années au maximum. Pourtant, on a tous joué avec un partenaire qui ne cesse de nous coacher, pensant avoir percé tous les secrets de ce sport que Belasteguin lui même n'a pas encore décelé. Pour lui c’est une évidence, il est plus fort que vous, parce qu’il a un meilleur classement, qu’il joue depuis plus longtemps, ou tout simplement car il a un boulard naturel. Sachez dire « je ne sais pas », et essayez d’être le plus constructif possible quand vous faites une remarque négative à votre partenaire !
conseils partenaire padel
En effet l'être humain à tendance à retenir le négatif beaucoup plus facilement que le positif : c'est la règle du biais de négativité. Une mauvaise nouvelle vous marquera souvent bien plus qu'une bonne nouvelle, et vous y apportez plus d'importance. Et ce qui se passe sur un terrain ne déroge pas à la règle. Si votre partenaire fait 3 super coups dans le jeu, mais finit par rater un smash facile sur balle de break, une majorité de joueurs auront tendance à ne retenir que le smash raté. 
.

2. Les émotions

Comme dans tous les sports (et pas que dans le sport) les émotions nous font perdre notre lucidité et obscurcissent notre jugement. Le stress en particulier est un vrai fléau ! Quelqu'un de stressé sera moins tolérant et moins patient que quelqu'un de serein. Tâchez donc d'essayer d'identifier si vous êtes stressé, et de faire des efforts pour être agréable avec votre partenaire !
rigolade partenaire padel
.

3. Le rythme rapide

Dans un match de padel le rythme est rapide, les points et les jeux s'enchaînent vite et on ne prend pas assez le temps d'analyser ce qui se passe. La plupart du temps, on ne retient que lala manière dont le point s’est terminé, et pas la construction qui a précédé cette finition. 
Exemple : mon partenaire n’a pas réussi à défendre une double vitre et a fait la faute. « On a encore perdu le point à cause de lui, le mec ne sait pas défendre… ». Sauf que peut-être qu’il a raté cette défense car juste avant j’avais joué la mauvaise zone et que l’adversaire a pu claquer une volée facile, mettant mon partenaire en difficulté. 
Idéalement à chaque changement de côté (au minimum à la fin de chaque set) faire un point rapide de 2mn avec son partenaire sur ce qui a fonctionné et ce qui n'a pas fonctionné, puis avoir un plan pour les prochains jeux. Cela permet de prendre un peu de recul, et c'est mieux de le faire avec son partenaire que tout seul car il aura peut-être un ressenti différent du nôtre. 
 

ATTENTION AUX A PRIORI

Il y a également un autre paramètre qui intervient dans notre jugement, ce sont les à priori concernant les niveaux. Ces à priori sont créés de toute pièce par des données de départ que l’on m’a donné ou que je suis allé chercher de moi-même, et la plupart du temps nous n’en avons pas conscience.
Prenons un exemple. Je suis niveau 6.5 et ce soir j’ai une partie avec un joueur 5.85, dans ma tête je me prépare déjà à ce que le gars soit moins fort que moi, je pars avec un a priori négatif qui va peut-être avoir un impact à un moment donné sur mon jugement sur lui. Or, on sait tous que cela ne signifie absolument rien, et qu’il sera peut être au même niveau que moi voir meilleur !
Le classement fait partie de ces données de départ qu’on enregistre et qui sont figées, et le problème c’est que ces données nous conditionnent en permanence et faussent notre objectivité : je joue avec moins bien classé donc il va être moins bon que moi, ou je joue des gars mieux classés donc il va falloir que je fasse le match de ma vie pour gagner, et si je perds 4 et 4 je serai assez content de ma performance. 
.
Autre donnée de départ qui va influer sur notre jugement : les précédents résultats de mon partenaire. Exemple : mon partenaire a joué hier avec un mec fort, et pourtant il a perdu sur 2 gars que j’ai l’habitude de battre. Donc il est moins fort que moi. FAUX ! Tous les matches sont différents, il y a mille raisons pour lesquelles ils ont pu perdre : peut-être qu’ils n’ont pas des jeux compatibles, qu’ils ont joué sur une surface différente, dans des conditions météos différentes, qu’ils ont mal joué tactiquement ce jour-là ou encore que l’un deux avait fait la fête la veille… 
 

AVOIR LES BONNES DONNEES DE DEPART

twentybyten weakness t-shirt

Quand je vais faire une partie, il est donc important d’avoir les bonnes données de départ sur mon partenaire, et essayer de faire abstraction des « données parasites » énumérées ci-dessus.
Les bonnes données de départ, elles s’obtiennent tout simplement… en discutant avec son partenaire ! On ne peut pas faire plus simple et pourtant la grande majorité des joueurs saute cette étape. Connaissez-vous les réponses aux questions suivantes :
  • Quel est son point fort / faible? 
  • Qu’est-ce qu'il aime le plus faire sur un terrain?
  • A-t-il besoin qu'on lui parle beaucoup ou plutôt l’inverse ?
 
En ayant les réponses à ces 3 questions on a déjà une bonne idée du joueur que l'on a à côté de nous et on peut non seulement mieux comprendre ses choix et ses réactions, mais aussi adapter notre jeu en fonction de lui. 
Si j'ai un gars à côté qui n'est pas à l'aise quand ça joue trop vite, je vais peut-être faire un peu plus de lobs. Si son point faible c'est plutôt physique, je pourrai prendre un peu plus de balles au centre...
.
N'oubliez donc pas que le padel est un jeu en équipe, veillez à ce que votre partenaire soit dans les meilleure conditions et vous en sortie en plus fort également! Cela dit n'hésitez pas à porter ce t-shirt quand vous jouez avec lui pour lui rappeler que vous veillez au grain, et que vous n'hésiterez pas à le chambrer à la moindre occasion ;) 
.
.
Mika Kuzaj co fondateur de TBT 
Michael Kuzaj, Co-fondateur de Twentybyten

← Publicación más antigua Publicación más reciente →