Comment le Premier Tour est devenu le circuit le plus prisé des joueur
Livraison OFFERTE à partir de 80€
Soldes : 1 article acheté = le 2e à -50%*

Comment le Premier Tour est devenu le circuit le plus prisé des joueurs en seulement quelques mois ?

Comment le Premier Tour est devenu le circuit le plus prisé des joueurs en seulement quelques mois ?

A la différence du tennis où le seul circuit ATP est utilisé par les joueurs (WTA pour les joueuses), le padel se différencie de son grand frère par la pluralité de ses circuits à travers le monde. A ce jour, 2 tours majeurs étaient présents, se partageant non sans tensions les meilleurs joueurs de la planète. Le WPT (World Padel Tour) et l’APT (American Padel Tour) étaient donc les principales têtes d’affiche du padel international jusqu'à il y a quelques mois où un petit nouveau à fait son apparition, le Premier Padel , un nouveau circuit tout neuf, innovant, et qui laisse beaucoup plus de champ d’action aux principaux acteurs du sport : les joueurs. Retour sur la success story du Premier Padel, le nouveau circuit phare du padel. 

Un timing parfait pour le Premier Tour

Lorsque que l’on évoque le Premier Padel, on doit forcément commencer par son créateur, un nom bien connu dans le monde du sport, notamment vers la capitale française : Nasser Al-Khelaïfi, patron de QSI (Qatar Sport Investment) et directeur général du PSG. Fan de sport de raquette et notamment de padel, l’homme d'affaire qatari voulait investir dans le padel depuis quelques temps et a trouvé dans le Premier Padel une très bonne opportunité de s’inscrire dans ce sport qu’il aime tant. 

Au niveau du timing, le fait de lancer ce nouveau circuit début 2022 n’est pas un hasard. Effectivement, des vives tensions se sont créées entre l’association des joueurs professionnels (PPA) et les instances du World Padel Tour, à propos de beaucoup de sujets, notamment sur les contrats d’exclusivité au circuit et sur les cash prizes trop peu élevés pour un sport qui monte de plus en plus en terme d’audience. La quasi-totalité des joueurs, menés par le président de l’association des joueurs Alejandro Galan, expriment alors leur mécontentement et n’hésitent pas à envoyer le WPT en justice dans une affaire qui est loin d’être terminée. Quoi qu’il en soit, plusieurs membres du top 20 mondial ont déjà participé aux 2 premiers tournois de ce circuit et affichent un soutien total à ce genre d’initiative. 

Alejandro Galan, numéro 1 mondial et président de l'association des joueurs (PPA) 

QSI se reposent sur ses forces : la connaissance du milieu… 

Pour ses débuts, le Premier Padel à opté pour un système simple mais pourtant très efficace, la qualité plutôt que la quantité. Pour l’année 2022, “seulement” 9 tournois sont organisés sous la houlette de QSI, contre environ une trentaine pour le WPT. Mais il ne faut pas oublier que la mise en place de ce circuit à été réalisée en quelques mois, de la création du logo à la recherche de sponsors et à l’organisation complète des tournois. 

Cette organisation rapide et quasi parfaite est due à deux éléments principaux : la connaissance et les ressources. En effet, QSI n’est pas à son premier coup d’essai pour gérer de grandes institutions sportives et organiser des événements de grande ampleur. La société est notamment à la direction du PSG depuis 2011, faisant passer le club dans une autre dimension en très peu de temps. Les équipes de handball et de football féminin sont aussi dirigées par QSI. Mais Nasser Al-Khelaifi est également directeur général du groupe BeIn Sport, groupe de médias très influent en Europe et au Moyen-Orient. Au niveau de la gestion sportive, administrative et financière d’un projet, on peut dire que la société possède de sérieux acquis et n’a pas peur de faire face à un défi comme celui du padel mondial. 

Nasser Al-Khelaïfi et Luigi Carraro, président de la Fédération Internationale de Padel 

Et son argent quasi illimité

Seconde caractéristique, et sans doute la plus importante : les ressources. En effet, QSI a à sa disposition de nombreux moyens pour organiser mais aussi convaincre les gens de participer à leurs évènements. Pour convaincre la FIP (Fédération Internationale de Padel) de donner leur accord pour que les tournois soient homologués et comptent dans le classement mondial, la société a dû aligner un montant d’argent important pour garantir leur succès. Et cela leur à plutôt réussi. Sur les 9 tournois prévus, 4 “majeurs” se mettront en place chronologiquement à Doha, Rome, Paris et Mexico. Les 2 premiers ayant déjà eu lieu et ont rencontré un franc succès avec des spectateurs conquis, des joueurs fiers d’avoir participé et des organisations d’accueil heureuses du rayonnement dont elles ont pu profiter. 

Mais pour le bon déroulement des tournois et que le public vienne en nombre, il faut attirer les joueurs, les convaincre que le tournoi vaut le coup. Pour cela, les organisateurs ont réuni un cash prize total de 525 000 dollars, bien plus que ceux proposés par le WPT ou même l’APT qui se situent plutôt entre 120 et 140 000 dollars. Motivation de plus pour les joueurs : jouer dans des lieux mythiques du sport mondial comme le Foro Italico de Rome ou encore à Roland Garros à Paris. Tous ces éléments font que les premiers tournois du Premier Padel sont une réussite et donnent la direction pour les prochaines années.  

Les installations du Greenweez Paris Premier Padel Major, à Roland Garros 

Un modèle économique viable et durable 

On l’a dit, QSI et le Premier Padel ont beaucoup investi (à l’échelle du padel) tant en énergie qu’en ressources financières pour faire de ce circuit une réussite et impacter positivement le padel international. Cependant, la société qatari ne se trompe rarement et  tout l’argent investi sera forcément rentable un jour ou l’autre. Il l’est peut être déjà, tant les 2 premiers tournois sont une réussite autant pour le public que pour l’organisation. 

Le modèle de diffusion est également fiable et réfléchi avec une répartition en 2 groupes des droits de diffusion : 

  • Le modèle “free-to-air” sera appliqué en Espagne, un modèle de diffusion gratuit en clair, à la TV. Le WPT, par exemple, est diffusé sur le territoire hispanique par la chaîne Movistar + qui est payante. L’objectif est donc de donner l’accès à du padel international pour tous, et de faire connaître le circuit au plus grand nombre d’espagnols possible. 
  • Le modèle payant, pour tous les autres pays mondiaux. ESPN pour le continent Américain (donc l'Amérique du Sud, un des plus gros marchés du padel) Sky Sports et BeIn Sports pour l’Europe sont les diffuseurs officiels du Premier Padel. Dans ces pays, la diffusion du padel est dans la majorité des cas déjà crypté, aucun manque à gagner est donc à anticiper.  L’objectif ici est tout autre : générer des revenus avec les droits TV sans desservir la réputation du circuit. 

L’arrivée du Premier Padel dans le paysage du padel mondial est très bon, ce circuit représente une (si ce n’est la) meilleure organisation que le padel professionnel n’ai jamais eue. Les éléments principaux du circuit, les joueurs, sont enfin respectés, tant au niveau des conditions de jeu qu’au niveau des salaires (cash prize bien plus élevé et juste).  L’objectif commun est donc d’augmenter la popularité du sport, à travers ses athlètes professionnels et pourquoi pas rentrer dans les petits papiers du CIO (Comité international olympique) pour les JO 2024. 


0 commentaire
Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.

Ce site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site.